Les coulisses d'Artisans Canada - Liliana et le défi des escaliers du Vieux-Québec

Publié par Sara Théberge le

Découvrir le vieux Québec par ses escaliers

Cette semaine, Liliana, conseillère à la boutique du Vieux-Québec, vous propose une activité qui saura vous plaire : mon défi des escaliers dans le Vieux-Québec. C’est une agréable façon de mieux connaître le Vieux Québec tout en faisant un bon exercice à votre rythme :


Je suis arrivée à Québec en 2018 pour commencer une deuxième vieIl y a un an, j’ai eu l’occasion de mieux connaître le Vieux-Québec et son histoire par ses escaliers. À l’été 2019, mon père est venu nous voir et alors participé au Défi escaliers, course urbaine créé en 2009. Le parcours du défi totalise 19 km et près de 3000 marches!  Mon père a gagné dans sa catégorie de plus de 60 ans. 

Québec compte plus de trente escaliers pour faciliter le passage de la Basse-Ville à la Haute-Ville. Le premier a été construit en 1635, mais c’est au 19e siècle que les escaliers se sont multipliés. On peut dire qu’ils font partie du paysage de la ville de Québec. Le parcours que je préfère compte douze escaliers. En fer ou en bois, chaque escalier raconte son histoire. Chacun offre des points de vue remarquables. Selon votre localisation dans la ville, vous pouvez amorcer le défi à partir de l’escalier le plus proche. En alternance, on descend un escalier et on monte le suivant et ainsi de suite. La durée du parcours à la marche varie entre 1h45 et 2h15. Ici, je vous énumère les escaliers à visiter, dans l’ordre, et je vous laisse le soin de découvrir le parcours à l’aide d’outil tel que google map. Les escaliers sont souvent très près l’un de l’autre. Allons-y!

Moi, je commence au stationnement Lucien Borne derrière l’école Joseph François Perreault sur le Chemin Ste-Foy. On se rend à l’escalier des Franciscains (178 marches) qui a été construit en 1910 pour relier les quartiers Montcalm et St-Sauveur. Vers 1900, les Franciscains y avaient aménagé des bâtiments religieux, de là le nom de cet escalier. On descend l’escalier qui arrive sur la rue Arago pour ensuite monter l’escalier Victoria (139 marches).

L’escalier Colbert (104 marches) a été construit en 1890. Vous remarquerez une grotte aménagée dans la falaise pour abriter une statue de la viergeAu début des années 1970, des milliers de croyants s’y retrouvaient pour demander des miracles.

Escalier Colbert vers 1900 - Archives de la Ville de Québec

L’escalier Lavigueur (157 marches) a été construit près de la 4e tour Martello en 1929 pour relier les quartiers St-Jean Baptiste et St-Roch. Avant sa transformation en « poumon vert » par un programme de plantation dans les années 1980 et 1990, le site était une décharge de carcasses de voitures et d’électroménagers.

Escalier Lavigueur de nos jours - Archives de la Ville de Québec

L’escalier Badelard (66 marches) a été construit en 1954 et a été nommé à la mémoire du médecin François Badelard (1728-1802).

L’escalier Du faubourg (99 marches) construit en bois en 1855 et reconstruit en fer en 1880 est peut-être le plus bel escalier de Québec. Il a longtemps été appelé l'escalier du Soleil en référence au journal. L’escalier actuel date de 1931 et l’ascenseur a été aménagé en 1941.

L'escalier du faubourg vers 1931 - Archives de la Ville de Québec

Lescalier Lépine (118 marches) construit en 1857 en bois a été reconstruit en fer en 1882. Il a été nommé l’escalier Lépine en 1986 en l’honneur de Germain Lépine fondateur de la Maison funéraire Lépine. Cet escalier servira de lien aux bourgeois de la Haute-Ville qui iront magasiner sur la rue Saint-Joseph, la principale rue commerciale de Québec.

Escalier Lépine de nos jours - Archives de la Ville de Québec

L’escalier De la chapelle (80 marches) a été construit initialement en 1840. Un nouvel escalier a été construit dans les années 1990 à la suite de la revitalisation du quartier St-Roch. Les motifs de fossiles et de racines sur le mur en béton évoquent un espace naturel et la méduse, créature mythologique, a donné son nom à la coopérative artistique voisine. 

L’escalier Des glacis (79 marches) a été construit en 1922 également pour donner un accès plus facile aux magasins de la rue St-Joseph. Anciennement connu sous le nom d'escalier à coton par son emplacement à la tête de l'ancienne côte à coton. 

L’escalier Passage du roi (56 marches), construit en 2000, est le plus récent. Lien entre la Place royale et la côte de la montagne, il traverse les maisons Hazeur et Smith et fait partie du tout nouveau Centre. C’est l’escalier le plus didactique de Québec, selon l’expression d’Yves Beauregard.

L'escalier Casse-cou (59 marches), qui a été construit en 1635, est le plus vieil escalier de la ville. L’escalier actuel a été aménagé en 1968 et donne accès à la rue Petit Champlain. Il a été baptisé Casse-Cou pour les habitants en constatant la pente raide de l’escalier. Il fallait être prudent pour ne pas s’y casser le cou!

Escalier Casse cou en 1870 - Archives de la Ville de Québec

L’escalier du Cap blanc (398 marches) est le plus long de Québec, il a été construit en bois en 1868 pour donner accès aux chantiers maritimes. En 1980 un nouvel escalier est aménagé et en 1986 son nom devient l’escalier du Cap blanc. Pour les joggeurs, c’est un bon défi pour tester votre forme physique. On traverse les plaines d’Abraham et via l’avenue Cartier on se rend au stationnement. Retour au point de départ du parcours.
L'escalier du Cap-Blanc vers 1958 - Archives de la Ville de Québec
L’arrondissement historique du Vieux-Québec a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1985. Le parcours des escaliers est une façon différente et originale de le découvrir.

Bonne balade!

Et vous, quel est votre escalier préféré ?

 

*Toutes les photos proviennent des Archives de la Ville de Québec 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →