Nos Artisans d'ici - Sophie Marino de La Fibre & Moi

Publié par Maude Vaillancourt le

Notre histoire a débuté il y a déjà quelques années. Nous nous souvenons de sa première visite en boutique à Québec. Son énergie, sa passion et sa motivation étaient palpables. Dur de résister à une femme aussi sympathique et entraînante. Encore plus dur de résister à ses magnifiques produits !

On est très fier de présenter l'histoire de Sophie, une femme entrepreneure qui a eu la piqûre de l'artisanat et qui nous rappelle constamment qu'être passionné par ce que l'on fait est contagieux.

On est également heureux de la compter dans notre "famille Artisans Canada", car pour nous elle est comme une cousine. En effet, plusieurs éléments de son histoire peuvent être mis en parallèle avec la nôtre. Bref, on est tissés serrés!

Sans plus attendre, voici son périple :

Venant d'une famille d'entrepreneurs où sa tante avait un magasin de ses créations en tricots fait main, Sophie a toujours baigné dans l'univers du commerce de détail, d'agences de mode et de la vente-conseil. Comme nous, c'était dans son sang.
Elle comprend comment on se sent lorsqu'on réussit à allumer l'étincelle dans les yeux d'un client satisfait!

C'est en 2013 qu'elle hérite de sa première machine à tricoter et que l'aventure La Fibre & Moi commence enfin.

Elle hérite non seulement de la dernière machine de sa tante, mais aussi de cette nostalgie qui l'accompagne. Adorant déjà le tricot comme passe-temps mais ne sachant pas vraiment comment fonctionnait ce nouveau cadeau, elle part à la recherche de mentors pour lui enseigner les rudiments du métier de tisserand. C'est à la rencontre de Phillipa (également nom d'une de ses écharpes en honneur de la dame) qu'elle comprend l'ampleur de cet art et que rapidement, sous l'excitation et la fascination de cette découverte, elle tombe en amour avec la technique que la Guilde des tisserands lui enseigne.

Vous a-t'on dit qu'elle était énergique ? Bref, si on a oublié, peut-être comprendrez vous mieux le personnage après ce paragraphe...
Alors qu'elle travaillait quatre jours par semaine et qu'elle avait trois enfants, elle prenait ses fins de journées (pour ne pas dire ses débuts de nuit) pour se perfectionner dans sa chambre en essayant de ne pas réveiller son conjoint. Elle s'est bien rendue compte que cette histoire était plus qu'un hobby. C’est donc un an plus tard, à l’été 2014, qu'elle a sauté dans le vide et quitté son emploi. Elle a converti sa maison en atelier-boutique dans le magnifique village de Frelighsburg.

On est vraiment content d'avoir pu vous partager l'histoire de Sophie Marino une femme inspirante qui ont l'espère aura tout le succès qu'elle mérite. Alors que l'automne commence, on vous invite en boutique afin de découvrir ses créations.


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →